lundi 30 avril 2018

Excuses

Avec mon "vieil" ordinateur, je ne peux pas traiter les photos ; tout passe par mon smartphone... d'où le délai !
Pour patienter, relisez les derniers articles...

lundi 16 avril 2018

Accident de moto

Plus de peur que de mal !
Là encore...
En moto, arrêtés à un feu, avec Eric notre ami/coach à l'arrière, Moïse se fait tamponné par un taxi. Légèrement blessés, plus Moïse qu'Eric, ils vont dans une clinique proche du feu puis rentrent sans souci, avec une douleur intense au mollet droit (la moto lui est tombée dessus) et une brûlure au gauche (le moteur...) !
Le taxi, lui, en tort, aura beaucoup plus de souci et de frais, car mes fils, ami et moto, bien plus solides que sa poubelle, ont bien abîmé sa voiture !

samedi 31 mars 2018

Ivoire et ses petits

Ivoire nait le 29 septembre 2013 ; sans souci de santé, bien élevée, gentille, elle est maintenant une belle chienne, musclée et même un peu grassouillette !
Je veux qu'elle soit mère, au moins une fois, car j'ai lu que la maternité générait d'autres compétences et capacités, affinait des traits de caractère.
Moïse, toujours pour le meilleur de sa chienne, lui trouve un beau mâle Rottweiller ; Ivoire étant 75% Rottweiler, le mâle l'étant à 100%, les petits se rapprocheront de la race pure, avec les bienfaits du métissage.
Après une première rencontre infructueuse, la seconde permet une saillie, le 30 janvier 2018. Déjà après quelques semaines, son ventre s'arrondit.
Le 31 mars 2018, je suis réveillé, un samedi..., à 6h45 comme si je sentais quelque chose arriver : quelques minutes plus tard, Ivoire met bas son premier petit...
Pour finir, nous aurons 12 naissances en 24 heures mais que 4 survivants - beaucoup sont nés trop lentement, par le train-arrière et non la tête -,  et une mère primipare en détresse, devenue une furie agressive pour veiller sur ces 4 petits.
Le 20 avril, la visite du vétérinaire pour les soins (vaccins et soins) des 3 chats, d'Ivoire et un bilan des petits permet de leur déceler un train arrière fragile : ils ont besoin de massages, de stimulations nerveuses et musculaires, de vitamines...
Ivoire est redevenue gentille et comme avant, sauf quand des inconnus s'approchent du panier. On doit les sortir de la buanderie, que tous prennent leurs marques !

mardi 27 mars 2018

Ma santé

Plus de peur que de mal, quoiqu'... !
Les oreilles, çà va : bien traité, je ne serai pas sourd...
Le moral, assez bas : assez déstabilisé, je me remets lentement...
Un Zona : il me manquait çà ! C'est fait...

Pas très gros,
déjà beau,
très douloureux
(et je ne parle pas de mon sublime téton !)
...
Très angoissés, nous ne savons pas d'où vient ce zona.
Habituellement, cela peut venir d'un choc, d'un stress, d'une grosse fatigue ou, d'une baisse de la défense immunitaire, d'où mon angoisse.
Tout de suite sous un lourd traitement curatif, les analyses - devant définir les causes - sont poussées et donc "made in France" car ici, il n'y a pas les révélateurs spécifiques usités dans mon cas. Cela génère une grosse fatigue, un épuisement comme rarement, ceci accompagné d'autres soins pour "soulager mes nerfs"...
En effet, cette résurgence de la varicelle - anticorps stockés dans les terminaisons nerveuses - causée par les raisons évoquées ci-dessus, se propage par les nerfs et engendre des douleurs aigües dans tous les canaux et terminaux nerveux.
Au final, pour mon cas, ce ne sont que choc, stress et grosse fatigue qui ont provoqué ce petit zona : heureusement pris tôt, cela aurait pu être pire !
=> 25% des gens ayant eu la varicelle ont un zona après 50 ans ! Je suis en avance... Mais mon corps s'exprime : je dois l'écouter...

lundi 5 mars 2018

La rentrée

Peu reposé, je reprends et déjà, le rythme est infernal...
Dans 7 semaines, ce sont les vacances et dans 8, Le Père et Solange arrivent pour de nouvelles aventures !